Ma première consultation avec une naturopathe

Je pense que quand on est atteint du syndrome de l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle, il faut sortir du parcours classique que nous offre la santé en France. C’est-à-dire, le médecin traitant qui oriente ensuite vers le spécialiste, dans ce cas, le gastro-entérologue. Évidemment, cette première étape est nécessaire pour poser le diagnostic et être certain d’éliminer d’autres causes pouvant donner les mêmes symptômes comme une maladie inflammatoire (Crohn, RCH…) par exemple. Mais ensuite, comme nous sommes un peu lâchés dans la nature, il est indispensable de consulter d’autres praticiens comme les diététiciennes ou les naturopathes. C’est ce que j’ai fait et je vais te l’expliquer comment s’est déroulé la première séance.

Pourquoi j’ai consulté une naturopathe ?

Comme je te le dis plus haut, pour mieux vivre avec nos troubles fonctionnels intestinaux, car je ne suis pas sûr qu’on puisse en guérir, il faut prendre en main sa santé. Les spécialistes nous expliquent, grossièrement, que ce n’est pas grave et qu’il faut mieux manger et déstresser. Ils ont en grande partie raison, mais c’est plus facile à dire qu’à faire évidemment.

Grâce à internet, on peut trouver de bonnes informations et les mettre en pratique, et cela fonctionne très bien pour certains. Le régime pauvre en fodmaps est ce qui revient le plus lors des recherches.

Mais pour beaucoup de personnes, dont je fais partie, un accompagnement est primordial, pour plusieurs raisons :

  1. Nous sommes tous différents et ce qui marche pour moi ne marchera pas forcément pour toi ;
  2. Etre accompagné, permet un suivi et donc d’appliquer les conseils en étant coaché ;
  3. Ces professionnels connaissent parfaitement notre maladie, y semblent sensibles et appliquent généralement leurs recommandations à eux-mêmes.

Après, il existe plusieurs spécialistes différents et tous ne gèrent pas la problématique de la même façon. Une diététicienne par exemple, sera plus sur l’aspect nutritionnel. Il faut donc trouver la bonne personne avec qui on se sent bien.

Pourquoi une naturopathe pour soigner le SII ?

Il y a beaucoup de thérapeutes qui peuvent nous accompagner avec nos troubles digestifs. Il ne faut d’ailleurs par exclure d’en voir plusieurs, pour traiter tous les aspects de la maladie. Que ce soit un psychologue pour l’aspect psychologique ou un un hypnothérapeute. Certains voient aussi des magnétiseurs et cela a des effets bénéfiques, alors pourquoi pas. Comme je te l’ai dit avant, chacun doit faire ce qui lui semble bon pour lui. Notre instinct est souvent un bon allié.

De mon côté, j’ai choisi un naturopathe, car il prend plusieurs aspects en compte, à la fois le corps et l’esprit et je trouve que cela correspond très bien à la colopathie. C’est un peu un « coach de vie » qui t’écoute et te propose un suivi adapté à toi pour retrouver ta santé et de la conserver sur le long terme.

Par exemple, s’il sent que tu dois changer ton alimentation, il te donnera des conseils à ce sujet. Mais évidemment, tout est abordé pour comprendre d’où peut venir le problème.

Avant la consultation

Pour information, j’ai fait cette consultation à distance, via une conférence vidéo. J’ai reçu un petit questionnaire classique à remplir pour préparer dans lequel on me demandait plusieurs choses comme :

  • Mes antécédents médicaux ;
  • Mes traitements ;
  • Mes allergies.

Mais j’ai aussi rempli quelques questionnaires plus spécifiques :

  • QUADO : Questionnaire d’Analyse, de dépistage et d’orientation en physio nutrition. Pour mettre en avant des déséquilibres physio nutritionnels ;
  • QUEEN : Questionnaire d’évaluation en endocrinologie pour rechercher d’éventuels troubles hormonaux ;
  • CANDITEST : Test orientant vers une candidose digestive : Des champignons « candida albicans » qui colonisent le tube digestif ;
  • SIBOTEST : Test orientant vers le Sibo : Prolifération bactérienne dans les intestins causant les troubles digestifs.

Mes deux axes de travail

Consultation naturopathie pour colopathie
Travailler dur pour sa santé !

Comme je te le dis dans mon parcours de colopathe, je suis quelqu’un de très gourmand et je mange très régulièrement mal. En plus, j’ai un palais vraiment sucré et j’adore les bonbons, le cola… Bref, tous les ennemis des intestins en gros. J’ai beaucoup de mal à me raisonner sur ce sujet malheureusement, c’est un peu une addiction.

Du coup, je dois rétablir petit à petit la perméabilité de mes intestins en mangeant beaucoup plus de légumes et en évitant les aliments transformés qui sont inflammatoires et tout ce qui contient de la gomme de guar, gomme arabique, farine de caroube ou carraghénanes qui sont aussi très néfastes.

Je dois aussi commander un complément qui m’aidera à retrouver une perméabilité intestinale : Perméa + sans microbiote de Therascience.

L’autre aspect à prioriser est de réguler mon système nerveux et surtout mon anxiété. Je suis très anxieux et cela n’aide évidemment pas à améliorer mes troubles digestifs. Il faut donc que j’arrive à me relaxer, en faisant de la méditation par exemple ou de la cohérence cardiaque (Si tu sais ce que c’est, dis-le en commentaire :)).

Elle m’a demandé de prendre Griffonia Basilic sacré pour m’aider dans ce sens.

Deux tests à faire

1) Les troubles de santé que je présente (Principalement digestifs) pourraient venir d’un manque d’acidité de mon estomac. Lorsque c’est le cas, cela provoque une digestion lente, des reflux… Bref, tu te reconnais peut-être ?

Comment le savoir ? Voici le test que je dois faire :

  • Boire à jeun le matin 1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude + 100 ml d’eau
  • Durant 3 matins

Le but est d’avoir des éructations. Si cela arrive dans les 2 minutes tout vas bien. Si c’est au-delà, alors il y a peut-être un problème de ce côté-là et si le temps dépasse 5 minutes, alors c’est très probable.

Je vais donc m’employer à faire ce test rapidement et te donnerai les résultats ici.

2) La naturopathe que j’ai vu m’a parlé de l’intolérance à l’histamine, une substance qu’on retrouve dans beaucoup d’aliments. Elle m’a ainsi demandé d’essayer de diminuer ma consommation pour voir si cela pouvait améliorer les choses. On retrouve de l’histamine dans beaucoup d’aliments comme le fromage, le vin, quelques fruits… Bref tout ce qui est bon. On trouve facilement des listes sur le net.

Je vais aussi essayer même si j’avoue que je suis peu motivé vu que la liste de ce qui est interdit en longue ahah.

La suite pour mes intestins irritables

Je vais essayer de mettre en application tout ce que je t’ai dit dans cet article et reprendre un RDV de suivi dans deux ou trois mois afin de voir si j’ai constaté des améliorations. Je me laisse encore un peu de temps pour débuter, car c’est assez contraignant et restrictif, mais comme c’est pour ma santé, je n’ai pas le choix. En tout cas, je ne regrette pas cette consultation qui m’a fait prendre conscience de pas mal de choses même si j’avais déjà une petite idée du problème. L’entendre de la bouche de quelqu’un d’autre, ça fait toujours du bien et ça remet les idées en place.

Et toi, quels thérapeutes et professionnels as-tu vu dans ton parcours ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.