Je suis un homme colopathe

Premier vrai coup de gueule sur ce blog. Si tu lis mes articles ou me suis sur Instagram, tu dois savoir que je suis un homme de 34 ans qui est atteint de colopathie fonctionnelle depuis environ deux ans. Je ne connais pas vraiment la cause, mais c’est arrivé lors d’une période de bouleversement alimentaire et de grand stress. Bizarrement, c’est à un moment où j’ai voulu mieux manger et me reprendre en main que j’ai eu des symptômes. Mais il ne faut pas trop chercher avec ce SII un peu sournois ! Bref, tout cela pour dire que la majorité des échanges que je peux avoir, est avec des personnes de sexe féminin. J’en parle avec très peu d’hommes malheureusement. Il y a plusieurs raisons à cela que l’on décrira par la suite, mais j’aimerais réellement que les langues se libèrent et qu’il n’y ait pas de honte ou de gêne, même pour un homme.

Le SII, une maladie de femme ?

Il y a environ deux (presque trois) femmes pour un homme qui consultent pour des troubles digestifs. Cela veut donc dire que les femmes sont plus toucher que les hommes. C’est une certitude et les statistiques le prouvent. Mais je pense que, nous, les hommes ne faisons pas trop attention à ce genre de problèmes. J’en parle en connaissance de cause, car depuis tout petit, j’ai des problèmes à ce niveau-là. Je n’ai commencé à consulter que quand mes symptômes se sont aggravés avec un changement de transit. Avant j’étais plutôt constipé alors que maintenant c’est tout l’inverse, même si ça tend à rentrer dans l’ordre. Donc je ne me souciais pas vraiment de ça, à tort ! Je pense que les mecs devraient un peu plus se préoccuper de ces troubles, surtout après un certain âge, car il y a des maladies plus graves sur la colopathie fonctionnelle qui provoquent des signes similaires. Donc messieurs, si certains me lisent (ce qui n’est pas sûr), ne laissez pas traîner. Ou mesdames, demandez à vos conjoints de prendre rendez-vous :).

Au moins tout le monde sera rassuré si un diagnostic de colopathie est posé plutôt qu’une maladie inflammatoire ou un cancer.

La maladie de la honte ?

Avoir des troubles digestifs, « c’est pour les filles ». C’est un peu ce que disent les gars avec qui j’ai parlé. Je trouve ça fou de vouloir jouer le bonhomme de cette façon XD. Notamment de nos jours, il faut se sentir libre d’exprimer ce qui ne va pas, même si on est un homme et qu’on ne souhaite pas montrer ses failles et faiblesses. Il n’y a pas de honte quand on parle de la santé, c’est quand même le plus important. Comme on dit, si la santé va, tout va.

Donc non, les troubles digestifs ne sont pas réservés aux femmes ! Et oui, nous avons le droit d’être malades.

On peut tout de même dire que la maladie touche plus de femmes que d’hommes, mais que beaucoup d’entre-deux ne consultent pas, ce qui signifie qu’aucun diagnostic ne peut être posé.

Libérer la parole

Du coup, j’aimerais vraiment que la parole se libère au sujet des problèmes digestifs chez les hommes. Ok, tu peux trouver que cela ne fait pas viril ou que ce n’est pas sexy, mais malheureusement, on ne peut pas faire disparaître les symptômes du jour au lendemain.

Il faut au minimum poser un diagnostic et pourquoi pas se faire ensuite accompagner par un professionnel comme une diététicienne ou une naturopathe.

Donc, si tu es un homme, que tu ne te sens pas à l’aise, n’hésite pas à venir échanger avec moi sur ce sujet. Et tu verras, ça fait du bien d’en parler ! On pourra peut-être même en rire un jour en se racontant nos anecdotes pour chercher les toilettes les plus proches ;).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.