Intestin irritable : Mauvaises bactéries et greffe fécale

Bonjour à tous, j’espère que tu vas bien et que tu ne subis pas trop les foudres de votre intestin ces derniers jours. Surtout avec l’été, les apéros, les barbecues et les soirées, on peut se lâcher un peu plus que d’habitude. Mais malheureusement, c’est souvent dans ces périodes qu’il nous lâche aussi :D. Sans mauvais jeu de mot évidemment. Du coup, on peut parfois se restreindre et ne pas profiter comme il se doit. Il y a bien entendu des régimes pour aller mieux comme le sans FODMAP et le suivi avec une diététicienne ou une naturopathe peut aussi aider. Mais dans cet article, nous allons parler de quelque chose d’assez différent, les mauvaises bactéries et la greffe fécale. En effet, cela pourrait être une solution pour beaucoup d’entre nous d’après ce que j’ai lu dernièrement.

Des causes méconnues pour la colopathie

On en a pas mal parlé dans cet article, mais le SII est compliqué à soigner, car on ne connait pas vraiment la cause. En fait, pour aller plus loin, les causes peuvent être différentes pour chacun. Certains vont mal digérer les graisses peut-être alors que d’autres vont avoir un gros versant psychologique (Comme moi) même si ce n’est pas l’unique explication. Par contre, les symptômes sont assez similaires. Que ce soit les crampes, les douleurs abdominales, la diarrhée ou la constipation.

La dysbiose intestinale

Même si la cause est difficilement identifiable, il semblerait que beaucoup de personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable aient une dysbiose. En gros, dans notre intestin, nous avons un très grand nombre de bactéries. Environ 1013 (Je ne sais pas combien cela fait pour être honnête XD), avec normalement une grande majorité de bonnes bactéries.

Pour la majorité des personnes atteintes de colopathie fonctionnelle, il y a plus de mauvais bactéries que de bonnes. C’est mon cas par exemple. Cela se détermine par une analyse fécale (Coproculture). Un régime adapté peut inverser la tendance, mais ce n’est pas toujours suffisant.

La greffe fécale

En regardant sur internet les news sur le SII, je suis tombé sur cet article. Il est assez prometteur, car il parle d’une diminution des symptômes pour plus de 70% des personnes touchées. Ca donne envie non ?

En gros, il s’agit de réaliser une greffe fécale à partir d’un donneur ayant un microbiote intestinal parfait ou presque. Je te passe les détails, mais on introduit des selles étrangères dans son propre système digestif.

Si on lit bien l’étude, on voit qu’il y a au minimum plus de 70% de personnes pour qui il y a eu de l’amélioration. Pour ceux qui en ont moins eu, une deuxième greffe fécale a tout de même amélioré les symptômes.

C’est en Norvège que cela a eu lieu, j’espère bientôt un test en France. Et toi ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.